Les Espaces Enchevêtrés

Atelier de présentation et d’écriture

L’annonce :
Un atelier à été organisé le 14 mai 2013 au 61 rue d’Anjou à Saint-Nazaire.
Nous y avons présenter les prototypes et leurs fonctionnalités : GPS, gestion d’événements sonores, et le dernier ajout la lecture de puce RFID. Les faits
L’atelier à réuni six personnes et nous avons fabriquer un petit scénario qui utilise pleinement les capacités de la machine en version gamma.
Nous avons imaginé une partie avec six joueurs lachés en pleine ville sur un espace de 800 m² dans des endroits différents (...)

Derniers articles

  • Enjeux ludiques

    , par anais

    LES ENJEUX DU JEU :
    D’après des extraits de la thèse de sociologie de Delphine Grellier :
    Les pratiques ludiques de simulation de rôles : reflet et trajet de l’esprit du temps jeux de rôles, jeux vidéo de rôles et d’aventures, jeux de rôles en ligne massivement multijoueurs
    Sous la direction de M. le (...)

  • Enjeux sociaux

    , par anais

    André-Claude Potvin, L’apport des récits cyberpunk à la construction sociale des technologies du virtuel , Université de Montréal, Mémoire de maîtrise en sociologie des innovations, 2002
    André-Claude Potvin part du postulat que les auteurs cyberpunk ont donné naissance, dans leurs nouvelles et romans (...)

  • Enjeux techniques

    , par sarah

    Le wiki sur les techniques des espaces enchevêtres :
    Nous utilisons les techniques qui sont à notre portée aujourd’hui : le matériel, plus ou moins open-source dans un contexte purement libre.
    Les possibilités offertes par des Raspberry pi, des Arduino, connectables à des GPS, des boussoles (...)

  • Enjeux philosophiques

    , par anais

    PHILOSOPHIE ET SCIENCES :
    L’enchevêtrement ? : Les différents réalismes et la mécanique quantique et recherches à propos de certaines questions touchant au lien entre contractualité et réalisme, à l’accord intersubjectif, aux limites de sens des verbes "être" et "avoir"
    Mécanique quantique (...)

  • Enjeux artistiques

    , par anais

    George Simmel s’interrogeait sur l’impitoyable extériorité spatiale à laquelle était vouée toute chose et sur l’aptitude contraire - et selon lui propre à l’homme, de lier et de délier, de séparer et de rapprocher, de détacher ou d’unir. Le principe étant de référer l’un à l’autre, au moins dans la (...)